Des groupes environnementaux plaident pour l’arrêt du déploiement de la 5G en France

Deux ONG en France ont déposé un dossier pour empêcher le gouvernement d’octroyer des licences d’utilisation des fréquences attribuées aux réseaux 5G. Le gouvernement français souhaite déployer la 5G à travers le pays d’ici fin 2020.

Les deux ONG françaises ont déposé un dossier le 17 février devant le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative du pays, demandant l’arrêt de l’appel d’offres public pour les licences de déploiement de la 5G.

Les quatre opérateurs de téléphonie mobile en France, SFR, Bouygues Telecom, Orange et Free, ont jusqu’au 25 février pour déposer une demande de licence auprès de l’ARCEP , organisme indépendant de régulation des télécommunications en France.

Les deux ONG ont également lancé le 24 janvier une pétition « Stop5G » qui a déjà recueilli plus de 65 000 signatures.

Agir pour l’Environnement, un groupe de défense de l’environnement, et Priartem , qui milite contre les dangers des champs électromagnétiques, déclarent qu’il n’y a pas d’études disponibles sur l’impact sur la santé et l’environnement du réseau 5G et les fréquences qu’il utilisera.

L’ONG affirme que l’Anses, l’Agence française de santé et de sécurité a publié un rapport le 27 janvier, trois jours après le lancement de leur pétition Stop5G, où elle indique qu’elle “ne sait rien” de ses dangers potentiels.

L’Anses devrait procéder à une nouvelle recherche et faire le point sur le sujet en 2021 après le déploiement de la 5G en France dans le courant de l’année.

source

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.